Une action en faveur de la production et de la diffusion

 

Grâce à ce dispositif  le Groupe des 20 accompagne en création et diffusion trois projets sur la saison suivante avec un engagement accru sur la circulation des spectacles. Les trois projets sélectionnés répondent à la diversité des théâtres membres du Groupe des 20, à la pluralité des esthétiques et des formats techniques, ainsi qu’au niveau de reconnaissance des artistes.

Ces 3 projets sont soutenus par un montant en coproduction du Groupe des 20 et une large diffusion au sein des théâtres membres.

Projets sélectionnés pour 2018/2019 :

Cie Arnica, Emilie Flacher, Buffles, (théâtre de marionnettes)

Cie La Vouivre, Bérengère Fournier et Samuel Faccioli, Arcadie (danse)

Cie Le Chat du désert, Grégory Faive, Tout va s’arranger (théâtre et comédie musicale)

Projets sélectionnés pour 2017/2018 :

. Cie Momus Group, Natalie Royer, Ding dong (théâtre)
Collectif ES, Jean-Yves, Patrick et Corinne (danse)
Cie Virevolt, Aurélie Cuvelier, Départ Flip (cirque)

Projets sélectionnés pour 2016/2017 :
.
Cie Ariadne, Anne Courel, Holloway Jones (théâtre)
. Cie Petit Travers, Julien Clément, Nicolas Mathis, Dans les plis du paysage (jonglerie et danse)
. Cie Dyptik, Mehdi Meghari, D-Construction (danse)

Projets sélectionnés pour 2015/2016 :
. Cie Epiderme, Nicolas Hubert, La Crasse du tympan (danse)
. La Colonie Bakakaï – Chloé Bégou, Le Sentiment d’une montagne (théâtre-musique)
Cie La Tournoyante, Simon Carrot, NO/MORE (art de la piste)

Projets sélectionnés en 2014/2015 :
. Le Théâtre de Nuit, Aurélie Morin, Le Retour de Garance (théâtre d’ombres)
. Cie Les Voisins du dessous, Pascale Henry, Ce qui n’a pas de nom (théâtre)
Samuel Sighicelli – Chant d’hiver (musique)

Choix des projets

Il faut dans un premier temps qu’au moins 5 membres du Groupe s’engagent à soutenir un projet en production et en diffusion. Il n’y a pas d’appel à projets auprès des compagnies, ce sont les membres du Groupe qui proposent. Une fois qu’un projet a réuni 5 soutiens au sein du réseau, il est étudié en plénière et doit recueillir l’avis favorable d’au moins les 2/3 des membres.